Historique & Structure

L’association sans but lucratif FEMMES EN DETRESSE fut créée en juin 1979 par un groupe de travail du MLF (Mouvement pour la libération de la femme). Elle avait comme but la création, le développement et la gestion d’une maison pour femmes en détresse et voulait offrir aux femmes et à leurs enfants une protection efficace contre la violence masculine.

Le refuge pour femmes victimes de violence conjugale, Fraenhaus, a ouvert ses portes en mars 1980.

La volonté affirmée de l’association de contribuer aussi à « l’amélioration de la vie des femmes, en les aidant à s’intégrer à la vie économique et sociale, en leur garantissant une aide psychologique, juridique et sociale en leur offrant des formations spécifiques » s’est concrétisée par la création de services diversifiés au fil des années:

  • 1981: ouverture du service d’information et de consultation pour femmes  » ViSaVi « 
  • 1984: ouverture du centre de rencontre pour femmes  » Kopplabunz « 
  • 1986: création du centre de formation pour femmes, familles et familles monoparentales (CFFM)
  • 1988: création du SKKD: Service Krank Kanner Doheem au sein du CFFM
  • 1991: dans le cadre du programme européen NOW (new opportunities for women), création du  » Naxi-Atelier « , atelier de formations spécifiques pour femmes
  • 1995: ouverture d’un bureau d’information pour jeunes filles victimes d’actes de violence physique et/ou sexuelle, puis en
  • 1997: ouverture du refuge pour jeunes filles, le  » Meederchershaus « 
  • 1996: ouverture du service  » Kannerhaus « , garderie interne pour les enfants des clientes des services de FEMMES EN DETRESSE
  • 1998: mise en oeuvre du  » Fraentelefon « 
  • 2003: ouverture du  » Service d’Assistance aux Victimes de Violence Domestique « 
  • 2005: ouverture du PSY-ea, le service psychologique pour enfants et adolescents victimes de violences domestiques
  • 2007: création du dispositif d’aide aux victimes de la traite des êtres humains

FEMMES EN DETRESSE est Focal point de WAVE (Women against violence Europe) et experte national de l’observatoire du LEF (Lobby européen des femmes) sur la violence envers les femmes.

Les services de l’a.s.b.l FEMMES EN DETRESSE sont subventionnés par des conventions avec le Ministère de l’Egalité des chances ainsi que le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire et le Ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse.

L’association FEMMES EN DETRESSE compte aujourd’hui quelque 90 salarié(e)s.

Le conseil d’administration qui se compose de bénévoles est issu de l’assemblée générale de l’association.

Les dons reçus par l’association sont utilisés au profit d’activités spéciales des différents services (séjours de vacances, frais d’inscription à des formations, réalisation de projets des différents services ou participation au financement de projets personnels des clientes…).

Les dons à FEMMES EN DETRESSE a.s.b.l (compte bancaire BCEE no IBAN LU87 0019 1106 6556 2000) sont fiscalement déductibles conformément à l’arrêté grand-ducal du 30 décembre 1985.